Tarifs solidaires pour les boursiers

Une tarification sociale pour la restauration et l’internat

Publié le mercredi 13 mai 2020 10:15 - Mis à jour le lundi 19 décembre 2022 14:52
Cantine tarif social DC.jpg
Face aux problématiques de pouvoir d’achat et d’inflation, et pour donner de la lisibilité aux lycées et aux familles, la Région a voté ses tarifs de restauration pour 2023. Elle a pris des décisions orientées par plusieurs objectifs :

L’équité dans les tarifs proposés aux usagers des différents lycées

Tous les lycées appliquent les mêmes tarifs pour :

  • la restauration
  • et l’hébergement.

Les familles conservent le choix entre l’achat à la prestation ou celui au forfait permettant d’abaisser le coût du repas consommés pour ceux qui fréquentent le plus la restauration.

L’équilibre budgétaire pour permettre un maintien de la qualité des repas

Afin de faire face à l’inflation, tout en permettant aux établissements de maintenir la qualité des repas proposés aux élèves, la Région Bourgogne-Franche-Comté a fait le choix d’accroitre les ressources des établissements pour la restauration.

L’effort sera partagé entre la collectivité et les familles : après de nombreuses années de gel, les tarifs évolueront de 5 %.

De son côté, la Région renoncera à une part de la participation des familles aux frais de personnel œuvrant en restauration (un effort régional de 0.7 M€ par an).

La prise en compte du pouvoir d’achat des plus modestes par une tarification sociale progressive

Afin de permettre à chaque famille d’inscrire son enfant à la restauration ou à l’internat du lycée, la Région financera à hauteur de 3.3 M€/an des aides à la restauration et l’hébergement pour 20% de ses effectifs.

A la rentrée, les aides aux familles de boursiers seront augmentées et un palier complémentaire d’aide régionale sera créé pour les familles non boursières dont les revenus se trouvent légèrement au-dessus des seuils des bourses de l’Éducation nationale.

Ce sont près de 3 500 familles qui pourront bénéficier d’une aide de la Région en plus des 13 000 déjà bénéficiaires. Parallèlement la Région financera un dispositif d’appui aux établissements pour permettre dans des situations ponctuelles d’apporter une aide personnalisée aux familles que les lycées identifieront.
   

Pièces jointes

À télécharger

 / 1